Le CNEAP a tenu son Congrès les 22 et 23 mars 2018. Le déroulé de l’évènement était construit autour de la présentation du Projet du CNEAP 2018-2023 « Eduquer, former, agir pour nos territoires ». Dans ce nouveau projet, la coopération internationale constitue l’un des 4 piliers sur lesquels les établissements appuient leur action, le Congrès a donc été l’occasion (entre autres !) de présenter enjeux et projets liés à la coopération et à l’EADR-SI et d’affirmer les ambitions pour les 5 ans à venir.

  • Présentation du projet Racines de Saint Amans Soult et intervention de Benoît Bonaimé, chef du BRECI.

Tout d’abord, « l’axe de progrès n°1 » affirme une ambition forte : permettre à chaque apprenant de s’ouvrir à l’Europe et au Monde. Ainsi, une séquence du Congrès a été consacrée aux enjeux de la mobilité pour les apprenants. Un projet innovant et original a été présenté au public : le Projet Racines, porté par l’établissement de Saint Amans Soult et plus particulièrement par Valérie Vidal, enseignante.

Il s’agit d’un projet de mobilité de groupe de jeunes de Bac Pro forêt vers le Québec qui allie d’une part  découvertes professionnelles mais aussi depuis cette année une expérience dans un univers totalement autre et totalement inconnu : une immersion des jeunes et de leurs accompagnateurs de presque une semaine auprès des peuples Inus, en lien avec la thématique de l’arbre et des savoirs ancestraux.

Benoît Bonaimé, chef du Bureau des Relations Européennes et de la Coopération internationale de la DGER est ensuite intervenu pour rappeler les priorités du Ministère sur la question de la mobilité : l’encourager et la faciliter (bourses DGER, programmes de mobilités spécifiques…), permettre à tous les jeunes et apprenants de vivre une expérience de mobilité au cours de leur formation (initiale, continue, apprentissage…). Il a également rappelé la plus-value que constitue une expérience de mobilité en termes de compétences (à la fois formelles et informelles) et d’insertion.

 

  • Un établissement « acteur dans ses réseaux » avec l’exemple des actions EADR-SI en Normandie.

L’axe 3 du projet du CNEAP est intitulé « Un lycée acteur danses ses réseaux ». Cet axe énonce notamment que le CNEAP « accompagne et facilite l’action des correspondants régionaux EADR-SI pour que leurs compétences et leurs synergies soient visibles dans les territoires ». Ainsi, afin d’illustrer le potentiel fédératif et de mise en réseau grâce à l’action des correspondants régionaux, le travail effectué par Philippe Parmentier  (Correspondant Régional EADR-SI Normandie) sur le projet migrants-migrations Normandie, qui s’inscrit à de multiples niveaux de réseaux, a été présenté. Vous pouvez retrouver les film sur la chaîne Youtube du CNEAP.

 

  • Présence d’un stand EADR-SI dans le carré partenaires

Toujours en lien avec l’axe 3 « Un lycée acteur dans ses réseaux » le réseau EADR-SI a pu bénéficier pour la première fois d’un stand pour présenter ses actions, aux côtés d’autres réseaux du CNEAP : le réseau TICEUR, le réseau des exploitations agricoles et les réseaux titres. Quatre correspondants régionaux se sont mobilisés pour tenir le stand et présenter les activités du réseau : Francine Deniau (CR Centre Val de Loire) ; Nancy Payas (CR Nouvelle Aquitaine) ; Philippe Parmentier (CR Normandie) et Philippe Blanchard (CR Bretagne), un grand merci à eux ! A noter également que les équipes de l’ISETA de Poisy étaient également présentes sur le stand afin de présenter et vendre Carnet d’Exil.

  • Regards Partagés : l’exposition présentée.

Les congressistes ont également eu la chance de pouvoir découvrir l’exposition photographique Regards Partagés qui revient en magnifiques images sur le projet Migrants-Migrations porté depuis deux ans en Normandie.

Périlleuse installation pour l’exposition Migrants-Migrations !

  • Enfin, signature d’une convention de partenariat avec une fédération de lycées agricoles chiliens.

Pour terminer ce Congrès, une convention de partenariat a été officiellement signée entre la SNA-EDUCA et le CNEAP afin d’entériner une coopération déjà bien amorcée ! La Convention affirme la volonté des deux parties d’œuvrer ensemble pour des échanges d’apprenants et de personnels réciproques, des projets communs de découvertes mutuelles, des partages de pratiques pédagogiques, plus d’informations sur la mise en œuvre opérationnelle à venir très vite !

 

Une belle édition 2018, qui annonce beaucoup de projets passionnants pour les 5 prochaines années ! En route pour 2023 !

 

 

 

Comments are closed.