L’été… temps du repos et du farniente mais pas seulement… temps des stages également ! Dont beaucoup à l’étranger ! Mais où sont donc allés les élèves, étudiants (et personnels ! )  qui ont choisi de partir en stage au delà des frontières durant la dernière coupure estivale ?

Petit tour d’horizon…loin d’être exhaustif (si vous avez des contributions à apporter pour compléter cet article, n’hésitez pas à nous les transmettre !)

 

Des élèves, des étudiants et des enseignants aux 4 coins de l’Europe et du monde !

 

 

« En juin, 12 élèves de 1ère Bac Pro SAPAT du lycée professionnel Gabriel Deshayes sont parties à Malte pour  4 semaines ! C’est au cours de ce temps européen en partie financé par le programme Erasmus + que ces élèves ont réalisé un stage dans des crèches et des structures pour personnes âgées.  Une expérience d’adaptation à une culture différente, en langue anglaise mais aussi maltaise. Pour débloquer la communication en anglais, des cours de conversation ont été organisés la première semaine, mais la vie dans les familles d’accueil était aussi un temps d’échange important. Le stage a permis aux élèves de SAPAT d’apprendre des nouvelles techniques professionnelles mais aussi d’échanger sur leurs connaissances acquises en cours au lycée et de valoriser leur travail. Deux enseignantes se sont rendues à Malte lors de leur dernière semaine pour rencontrer les maîtres de stage et évaluer les stagiaires, avec un retour positif sur leur professionnalisme. Quelques mots des élèves au retour : « un séjour inoubliable, trop court, magique, une belle aventure ! » »

 

Le stage à l’étranger est en effet un gage de découverte de nouveaux gestes professionnels, et d’une ouverture à d’autres pratiques…Une crèche maltaise ne fonctionne sûrement pas comme une crèche française. C’est également une valorisation du savoir-faire que les jeunes acquièrent dans nos établissements.

 

 

 

Découvrez le témoignage de deux étudiantes en BTSA AnaBioTech, parties 3 mois en Angleterre.

 

« Nous sommes deux étudiantes de BTSA Anabiotech 2ème année au lycée les Mandailles, et pour obtenir le diplôme nous avons besoin d’effectuer un stage de 3 mois et nous avons choisi de réaliser ce stage en Angleterre.  Nous sommes allées à l’« University of Cambridge » plus particulièrement dans le département of plant sciences pour approfondir et améliorer notre anglais et ainsi découvrir les laboratoires de recherches dans cette université.

Pour ce qui est de l’hébergement, nous avons logé dans une famille d’accueil pendant trois mois chez Peter et Diana dans la ville de Cambridge. Cette famille d’accueil a été plus que conviviale et chaleureuse, nous y avons rencontré plusieurs étudiants du monde entier, notamment de l’Italie, de la Corée, de l’Inde et de la Chine. De plus, la ville de Cambridge est très réputée pour toutes ses magnifiques universités. Nous parlions anglais constamment avec nos collègues, les doctorants et les post-docs.

Ce stage à l’étranger fût pour nous une expérience qui restera inoubliable. »

Améliorer ses compétences linguistiques : un apport incontestable des stages à l’étranger ! Et la découverte de multiples cultures également, pas seulement celle du pays d’accueil ! Bravo pour cette immersion.

 

  • Stage dans une pépinière portugaise pour Albin, élève en Terminale Bac Pro Productions Horticoles au Campus de Pouillé !

Cet été, Albin est parti en stage au Portugal durant 4 semaines ! Une expérience riche si l’on en croit le témoignage qu’il nous a envoyé et que nous partageons avec vous.

 

« L’expérience de ce stage a été concluante, car j’ai appris plein de choses, notamment le fait de me débrouiller tout seul. J’ai également découvert les coutumes et les paysages exotiques du sud du Portugal. J’ai pu établir un planning de nourriture, je me suis aussi occupé de la maison où j’étais logé. Ce stage s’est globalement très bien passé et cela m’a beaucoup plu, car c’était une filière que je ne connaissais pas avant d’y aller. Je retiens essentiellement du positif durant mon voyage. Je suis content d’avoir pu me découvrir, j’ai dû me débrouiller essentiellement seul, ce qui me pousse également à visiter d’autres pays. »

En effet, après une première expérience à l’étranger on a qu’une envie : repartir !

 

 

Voici le témoignage d’une enseignante d’espagnol qui a choisi cet été « d’endosser le rôle d’un stagiaire », notamment pour comprendre ce que vivent les jeunes lorsqu’ils se retrouvent en stage loin de chez eux.

 

« « If a man is to shed the light of the sun upon other men, he must first of all have it within himself » (Romain ROLLAND) : l’acte éducatif est un engagement fort qui nécessite une certaine exemplarité. Depuis déjà quatre ans, le LPAP d’Anet propose à ses élèves de Terminale, de vivre une expérience de coopération internationale grâce au dispositif Erasmus +. Sur la base du volontariat, ils sont invités à effectuer leur stage professionnel dans un laboratoire ou un centre de distribution, en Irlande ou à Londres. Et pour bien comprendre ce qu’ils vivent au quotidien, une des enseignantes en DELE, a choisi à son tour, d’endosser le rôle d’un stagiaire, histoire de mieux les accompagner par la suite. Au programme, cours intensifs et stage dans la galerie d’art d’Hillsboro, au cœur de Dublin. Au final, des rencontres fortes, et une découverte de l’art moderne irlandais qui viendront agrémenter les prochaines conversations en DELE. »

 

Effectivement, la coopération internationale et la mobilité s’adressent aussi aux équipes éducatives des établissements. La meilleure façon de convaincre les jeunes de partir, c’est d’être soi-même convaincu ! N’hésitez donc plus à oser l’expérience !

 

  • A eux tous,  les BTSA Production Animale du Lycée Etienne Gautier de Ressins ont fait un tour d’Europe, avec un crochet par le Québec et un autre par la Nouvelle-Zélande !

 

Les étudiants en BTSA du Lycée Etienne Gautier sont encouragés à effectuer un stage à l’étranger entre leurs deux années. Un succès puisqu’ils sont de plus en plus nombreux à vouloir partir ! Voici le témoignage de Mme Coudour, responsable des BTSA ACSE et PA.

 » Depuis quelques années, les étudiants de BTS PA option productions animales en fin de première année au lycée agricole privé Etienne GAUTIER -Ressins- à Nandax (42) ont la possibilité d’effectuer un stage « découverte » de 3 semaines au minimum à l’étranger en exploitation agricole.

Cette année en juin-juillet 2017, nos étudiants sont partis sur 9 destinations différentes : une majorité de la classe en Roumanie et d’autres en Espagne, au Québec, en Ecosse, en Italie, en Belgique, en Suisse, en Nouvelle-Zélande  et en Finlande.

Les jeunes sont de plus en plus motivés pour partir à l’étranger, à suivre pour 2018 … »

 

 

 

 

Au Lycée Les Buissonnets d’Angers, deux élèves de Bac Pro SAPAT ont allié stage et projet solidaire…pour une expérience unique..

 

Estelle et Océane, élèves en 1ère Bac Pro Services aux Personnes et aux territoires au lycée Les Buissonnets à Angers, ont réalisé leur stage de fin d’année scolaire au Maroc.

Elles ont été accueillies au sein de l’Association Widad pour la Femme et l’Enfant, située dans la commune rurale d’Ouled Hassoune à 15 km de Marrakech. Ce centre d’hébergement provisoire accueille actuellement 25 femmes et 15 enfants en bas âge en situation difficile. L’association offre à ses bénéficiaires une assistance psychologique, médicale et juridique.

Elles ont pu y réaliser différentes tâches comme la préparation des repas, l’entretien des locaux, le soin aux enfants, l’animation de cours d’alphabétisation destinés aux mamans, la participation aux temps d’animation, l’organisation d’une collecte de vêtements et de jouets…
Ce stage a été une formidable expérience humaine et professionnelle

 

A l’ESA d’Angers, on se mobilise pour offrir aux étudiants BTSA par apprentissage l’expérience d’une mobilité de stage à l’étranger, dans un pays européen ! En effet, on ne le dira jamais assez, la coopération internationale concerne l’ensemble des publics en formation, quel que soit leur filière, leur âge ou leur statut.On sait que la mobilité des apprentis n’est pas la plus simple à mettre en œuvre en raison de la spécificité de leur statut et de leur contrat de travail. Pourtant,  cet été, ce sont 45 étudiants en BTS par apprentissage à l’ESA qui sont partis du 16 juin au 1er juillet !

Quelles démarches pour organiser cette mobilité qui a lieu sur le temps de formation, et est considéré comme un temps de formation ? Première étape bien entendu : que le jeune ait envie de partir ! Dès la rentrée, le projet et les possibilités de stage sont présentés. Ensuite, il faut bien sûr obtenir l’autorisation de l’employeur. Les employeurs sont dans la très grande majorité des cas d’accord pour permettre à leur apprenti de vivre cette expérience…Notamment parce que chacun constate au retour la plus-value et le positif de telles expériences, en terme de savoir faire et de savoir être. Plus encore : le réseau de maîtres de stage à l’étranger s’étoffe d’année en année grâce aux employeurs ! En termes administratifs, il faut ensuite signer une convention de détachement avec l’Inspection du Travail qui donne son autorisation…Et c’est parti !

 

…dont l’expérience avait déjà été partagée via cet article!

 

 

 

  • Bravo aux trois étudiants BTSA ACSE du Lycée LaSalle Levier, partis 6 semaines en Nouvelle Zélande et qui ont partagé leur expérience sur Moveagri !

 

 

 

Simon, Baptiste, Antoine et Guillaume sont partis cet été 6 semaines en stage dans une exploitation laitière néo-zélandaise ! Pour nous faire vivre avec eux cette aventure, ils ont tenu un BLOGAGRI intitulé « Voyage au pays des kiwis ». Ils sont en lice pour le concours Blogagri !

En effet, Move’agri est un formidable outil pour permettre à vos élèves et étudiants non seulement d’échanger entre eux mais aussi de valoriser leurs projets et voyages ! Découvrez la vidéo de présentation du réseau Move’Agri ICI.

Merci à ceux qui ont témoigné !

D’autres expériences et découvertes sont encore à venir pour cet article et ce tour d’horizon ! N’hésitez pas à contribuer, ou à inviter vos élèves, étudiants et collègues à témoigner.

 

 

 

Comments are closed.